La politique culturelle du gouvernement – une non-performance

communiqué

Une non-performance. Ce mot composé permet de résumer au mieux la politique culturelle menée actuellement par le gouvernement. Au vu de la manière dont la culture est gérée par le ministre de la culture Maggy Nagel, le fait de parler d’une « politique culturelle » est un euphémisme. Après un an de mandat, Maggy Nagel ne semble toujours pas avoir appréhendé la nature de la culture.

Remettons les pendules à l’heure, et désignons les choses telles qu’elles sont en réalité : Pour le gouvernement, la culture est une entreprise parmi d’autres, devant intégralement être soumise aux critères de rentabilité économique. Sa « politique » culturelle imprégnée d’une vision du court terme se résume à une gestion managériale qui a un seul et unique objectif: celui de rentabiliser.

Details

Prendre les gens pour des…

  Le CSJ note avec stupéfaction que le Gouvernement semble d’ores et déjà avoir fixé le sort du système des conventions conclues entre l’Etat et les communautés cultuelles et ce bien avant le référendum du 7 juin 2015 qui devait précisément trancher cette question. Est-ce la manière du Gouvernement de concevoir la démocratie directe ? Si…

Details

Le « Paquet d’Avenir » : entre Copernic, Picasso et Luc Frieden

communiquéQu’est-ce que Picasso, Copernic et Luc Frieden peuvent bien avoir en commun ? 99,99 % des habitants de cette planète diraient bien évidemment « Rien ! ».

Tel ne peut cependant pas (ou plus) être le cas des luxembourgeois. Eux et eux seuls savent maintenant que ces personnes si différentes soient-elles, servent toutes à expliquer ou, mieux encore, à vendre le « paquet d’avenir » de notre gouvernement.

 Copernic c’est le bouleversement total de la représentation du monde. À en croire Xavier Bettel, après des années d’endettement effréné et irresponsable sous l’égide (bien entendu) du CSV, sa coalition se doit de révolutionner le monde des finances publiques par l’élaboration d’un nouveau budget sous forme pluriannuelle. Or, loin d’être une révolution copernicienne, cette manière de procéder constitue une exigence européenne. Restent les 258 mesures d’économie dont la population découvre chaque jour et non sans stupéfaction, une nouvelle. Parmi ces mesures figurent la suppression d’articles budgétaires ou plutôt, pour utiliser des termes coperniciens, les économies à travers le regroupement d’articles budgétaires. Annoncées comme moyens de simplification budgétaire en vue d’une plus grande flexibilité dans l’affectation des fonds visés, ces mesures ne font rien d’autre que dissimuler la destination réelle des deniers publics ! Où en est-on avec la transparence?

Details